Aller au contenu
Santé

La rétinopathie diabétique

Posté le Par Clémentine Fitaire

Cette complication oculaire concerne environ 40% des personnes diabétiques.

Par Clémentine Fitaire – Expert : Dr Lazaros Konstantinidis, médecin adjoint à l’unité de diabétologie de l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin

Description de la rétinopathie diabétique

Chez les diabétiques, la variation du taux de sucre dans le sang (glycémie) entraîne une altération des vaisseaux de la rétine, membrane qui tapisse le fond de l’œil. Dès lors, on parle de rétinopathie diabétique. Selon la gravité de l’atteinte, on distingue divers stades de la maladie. La forme non-proliférante par exemple provoque une fragilisation des vaisseaux. Si ceux-ci s’obstruent, la rétine ne reçoit plus assez d’oxygène (ischémie). Il en résulte alors la formation de vaisseaux anormaux : c’est la forme proliférante. Les vaisseaux endommagés peuvent en parallèle et indépendamment du stade de gravité, causer un œdème maculaire (gonflement du centre de la rétine). Ce dernier peut alors altérer l’acuité visuelle.

Schéma d’une rétine

Symptômes

C’est une maladie silencieuse, dont les symptômes surviennent souvent à un stade tardif. Parmi ces symptômes, une vision floue ou déformée, des tâches ou des corps flottants, ou encore la perte de vue. Les facteurs de risque sont l’ancienneté du diabète, le niveau de glycémie ou l’hypertension artérielle. Mais aussi la grossesse (si diabète préexistant) ou encore un excès de certains composants des lipides sanguins. Les diabétiques devraient consulter un ophtalmologue au moins une fois par an. Un diagnostic sera posé après examen clinique, associé à une rétinophotographie ou éventuellement à une angiographie et un OCT (tomographie en cohérence optique). L’objectif est de rechercher la fuite du liquide dans la rétine.

Traitement

Au stade précoce de la maladie, la première étape est de ralentir sa progression, en maintenant une glycémie, un taux de cholestérol et une tension artérielle corrects.

Face à une forme de rétinopathie diabétique proliférante, un traitement au laser peut néanmoins aider à réduire la formation de vaisseaux anormaux dans la rétine. Une intervention chirurgicale (vitrectomie) est indiquée en cas d’hémorragie intraoculaire ou lorsque la rétine se décolle. En présence d’un œdème maculaire, des injections intravitréennes (anti- VEGF ou corticostéroïdes) permettent souvent de réduire l’œdème et d’améliorer l’acuité visuelle.

Cet article vous plaît? Découvrez les articles Bienvu!
Dernière modification le
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Afin de vous proposer le meilleur service possible, ce site utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation