Aller au contenu
Illustration lunettes de soleil
Bienvu!

Lunettes de soleil, l’incontournable protection

Temps de lecture: 3' Posté le Par Clémentine Fitaire

Comment bien choisir ses lunettes de soleil ?

Nos yeux ont la capacité de filtrer naturellement certains rayons lumineux, mais cela n’est pas suffisant pour atténuer l’éblouissement ou la nocivité des ultraviolets (UV). Plus qu’un accessoire de mode, une protection solaire adaptée est essentielle pour préserver ses yeux.

Quelle protection pour ses lunettes de soleil ?

Le plus important est de choisir un verre qui bloque les UV nocifs. Il existe différentes catégories d’assombrissement, classées selon le pourcentage de lumière filtrée, à adapter selon les circonstances :

  • Catégorie 0 : intérieur ou ciel voilé
  • Catégorie 1 : luminosité solaire atténuée
  • Catégorie 2 : luminosité solaire moyenne
  • Catégorie 3 : forte luminosité solaire (bord de mer, montagne, etc.)
  • Catégorie 4 : luminosité extrême et forte réverbération (neige, activités nautiques, etc.)

À noter : un verre sombre protégera de l’éblouissement mais pas forcément des rayons UV.

Quels verres ?

Pour une protection optimale contre les UV, on préfère aujourd’hui les verres organiques en résine de synthèse aux verres minéraux lourds et fragiles. Leur composition et leur géométrie bloquent naturellement les UV nocifs. Les verres polycarbonates sont quant à eux plus fins et extrêmement résistants. Ils sont donc particulièrement indiqués pour les enfants.

Quel traitement du verre ?

Pour améliorer le confort, il est possible d’opter pour :

  • La polarisation, qui redirige les rayons lumineux et permet une vision plus nette des reliefs.
  • Le miroitage, qui réfléchit entre 10 et 60 % des rayons reçus et diminue l’éblouissement.
  • Le traitement antireflet, qui atténue les reflets résiduels sur la surface du verre risquant de gêner la vision. Il est fréquent d’y ajouter un traitement hydrophobe et oléophobe qui facilite le nettoyage.

Quelle monture pour ses lunettes de soleil ?

Pour limiter au maximum l’exposition, notamment en cas de fort ensoleillement, la monture doit être choisie suffisamment couvrante, afin d’épouser les contours du visage. Cela empêchera les rayons d’arriver jusqu’à l’œil latéralement ou par en dessus. Dans des conditions de surface extrêmement réfléchissantes (sable, eau, neige) ou en haute montagne, on peut privilégier une forme courbée de monture ou des coques amovibles latérales. Pour le confort, les lunettes de soleil doivent être adaptées à la morphologie et ajustées au niveau du nez et des oreilles afin qu’elles ne fassent pas mal et ne tombent pas. « Il est important de demander un ajustement chez un opticien, conseille Asmae Qaïss, opticienne. Cela permet de s’assurer d’avoir des lunettes procurant une protection optimale et confortable à la fois. »

Des lunettes de soleil dès le plus jeune âge

Avant l’âge de 9 ans, les enfants ont un cristallin complètement transparent, ce qui laisse leur rétine plus exposée aux UV que celle d’un adulte, dont le cristallin parvient à en filtrer une partie. « Il faut donc leur éviter une exposition directe au soleil, recommande Asmae Qaïss, opticienne. En particulier en haute montagne où l’atmosphère moins dense absorbe moins les UV et rend les yeux plus vulnérables. » On choisit donc, dès le plus jeune âge, des lunettes de soleil suffisamment couvrantes, avec des verres de catégorie 3 ou 4 et une monture en matière plastique assez souple, bien adaptée à la morphologie du visage et ajustée par un opticien pour garantir sécurité et confort.

Les risques du soleil sur les yeux

La lumière naturelle est essentielle au bon fonctionnement de notre organisme. Mais une exposition directe des yeux sans protection comporte un risque de conjonctivite (ophtalmie des neiges), de kératite (inflammation de la cornée) ou de cataracte précoce. « Chacun d’entre nous possède un capital soleil dans lequel on puise tout au long de sa vie, explique Asmae Qaïss, opticienne. L’accumulation de dégâts sur l’œil peut favoriser à long terme des pathologies oculaires comme une dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). »

Écoutez ou téléchargez la version audio de l’article

L’article original a été modifié pour en faire une version web.

Cet article vous plaît? Découvrez les articles Bienvu!
Dernière modification le
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Afin de vous proposer le meilleur service possible, ce site utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation