Aller au contenu
Gagnants prix de l'innovation
Événements

La Fondation Asile des aveugles récompense le prix de l’innovation en insertion professionnelle

Posté le

La Fondation Asile des aveugles lance un Prix de l’innovation. Ce dernier récompense et encourage tous les dispositifs favorisant l’insertion professionnelle des personnes atteintes dans leur santé visuelle. Grâce au soutien du Fonds Ingvar Kamprad, trois projets ont reçu un prix pour un montant total de CHF 60’000. La remise du prix a eu lieu le 9 septembre 2021 à Lausanne, lors du Symposium Insertion professionnelle pour personnes en situation de handicap visuel.

Depuis 1843, la Fondation Asile des aveugles s’efforce de chercher des solutions médicales et pratiques à toute personne atteinte dans sa santé visuelle. Poursuivant cette mission, son service d’insertion professionnelle PORTAILS organise ainsi un Prix de l’innovation. Le but est de récompenser et encourager des projets innovants ou des recherches appliquées. Ceux-ci ont pour vocation de favoriser l’autonomie et/ou l’insertion professionnelle des personnes malvoyantes et aveugles. “Les personnes aveugles et malvoyantes sont des personnes compétentes avant tout. Dès lors, il suffit parfois de quelques aménagements très simples, explique Aline Leavy, responsable du service PORTAILS. L’univers du possible est large. Nous nous réjouissons donc beaucoup de voir les projets qui seront présentés”.

Trois prix pour un total de CHF 60’000

1er prix de l’innovation, CHF 30’000

Conversion accessible automatique de manuels scolaires
Par Prof. Dr Cédric Baudet de la Haute école de gestion Arc

1er prix de l'innovation
De gauche à droite: Maximiliano Jeanneret Medina, Cédric Benoit et Cédric Baudet, HEG Arc

Extrait du dossier de participation: Les matériels pédagogiques numériques (manuels scolaires au format PDF, supports de cours, slides, etc.) répondent peu aux normes d’accessibilité du numérique et sont ainsi difficilement exploitables par des apprenants en situation de handicap visuel. Actuellement, des organismes spécialisés en édition accessible comblent cette lacune en éditant une version accessible de tout type de matériel pédagogique.

Dans ce contexte, la HEG Arc/HES-SO et le Centre pédagogique pour élèves handicapés de la vue (CPHV) de la Fondation Asile des aveugles ont mené un projet pilote mobilisant l’intelligence artificielle pour soutenir les transcripteurs-adaptateurs dans leurs activités manuelles et chronophages d’édition. La solution logicielle développée s’appuie ainsi sur une intelligence artificielle qui 1) imite le raisonnement humain des transcripteurs-adaptateurs dans le but de comprendre le contenu d’une page d’un manuel scolaire, et 2) convertit ce contenu en un document accessible.

Dans ce projet, nous souhaitons étendre la proposition de valeur initiale de notre solution en la mettant à disposition des apprenants en situation de handicap visuel. Notre objectif consiste à réduire les obstacles liés à l’apprentissage pour cette population en la rendant autonome dans la production de contenus accessibles. Apprenants malvoyants/aveugles, spécialistes en édition accessibles, enseignants spécialisés et spécialistes des technologies de l’information et de la communication (TIC) seront impliqués dans le projet. En fin de projet, nous livrerons une solution logicielle aux apprenants malvoyants scolarisés du CPHV. Nous valoriserons ce projet au travers d’une communication scientifique dans une conférence spécialisée. L’originalité de notre proposition triple. Elle se caractérise par l’implication de multiples parties prenantes, la mobilisation de l’intelligence artificielle dans un but d’accessibilité et l’intelligibilité des documents numériques et surtout par la posture autonome des apprenants malvoyants.

2e prix de l’innovation, CHF 20’000

Un handicap qui sauve des vies
Par Chrystèle Schoenlaub, Pretac+

Chrystèle Schoenlaub, pretac+
Chrystèle Schoenlaub, pretac+

Extrait du dossier de participation: Pretac+ mène un projet pilote pour former des femmes malvoyantes ou aveugles à la méthode discovering hands®, développée en 2011 par Dr. Hoffmann, gynécologue en Allemagne, pour le dépistage tactile du cancer du sein. Quatre femmes malvoyantes ou aveugles ont réussi avec succès les tests d’évaluation selon les directives du Centre de formation de discovering hands, et ont pu débuter le programme de formation avec deux formateurs. Notre projet de formation à la méthode discovering hands® permettra aux futures EMT de proposer en Suisse le dépistage précoce du cancer du sein aux femmes de tous âges et en particulier aux femmes de moins de 50 ans.

3e prix de l’innovation, CHF 10’000

Vidéo de présentation pour les demandeurs d’emploi aveugles ou malvoyants
Par Bettina Bergner, Job coaching de la Fédération suisse des aveugles et malvoyants

Bettina Bergner, job coaching FSA
Bettina Bergner, Job coaching, FSA

Extrait du dossier de participation: Les personnes avec un handicap visuel peuvent et veulent travailler, simplement différemment. Ceci est possible grâce à la formation, à l’entraînement, aux moyens auxiliaires et aux techniques de travail spécialisées. Toutefois, il leur arrive très souvent d’être exclues du processus de candidature… Si le handicap est mentionné dans la lettre de motivation, les responsables du personnel ont tendance à classer le dossier immédiatement. Si le handicap n’est abordé qu’au moment de l’entretien, les employeurs interprètent alors cela comme un manque de transparence.

Grâce à une vidéo de présentation envoyée avec leur dossier de candidature, elles peuvent démontrer de manière éloquente et rapide comment, grâce à de l’entraînement, des aides et des techniques de travail spécifiques, elles peuvent accomplir leurs tâches professionnelles et mettre en valeur leurs ressources. Elles peuvent ainsi augmenter leurs chances d’obtenir un entretien et un emploi.

La vidéo permet de montrer en amont du processus de candidature les aptitudes et compétences de la personne. Enfin, elle réduit les craintes et les réserves des employeurs et vise à susciter la curiosité et la compréhension.

Un jury de spécialistes

Un jury de spécialistes s’est chargé de désigner les huit projets les plus prometteurs.

Le jury se compose des membres suivants :
  • Vincent Castagna, directeur général de la Fondation Asile des aveugles – Président du jury
  • Eric Mamin, membre du Conseil du Fonds Kamprad
  • Raphaëlle Bertrand, responsable recherche et innovation de la Fondation Asile des aveugles
  • Céline Witschard, directrice et fondatrice de Vision positive
  • Stefan Spring, directeur de la recherche de l’Union centrale pour le bien des aveugles (UCBA)
  • Kannarath Meystre, secrétaire général de la Fédération suisse des aveugles et malvoyants (FSA)
  • Jérôme Rossier, directeur du Centre de recherche en psychologie du conseil et de l’orientation (CEPCO) de l’Université de Lausanne
  • Olivier Blaser, directeur de CentreVue
  • Daniel Nicolet, chargé de projet adjoint à la direction, Association pour le bien des aveugles et malvoyants (ABA).

Dernière modification le
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Afin de vous proposer le meilleur service possible, ce site utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation