Aller au contenu
Bienvu!

Dépister la rétinopathie diabétique grâce à l’IDx-DR

Temps de lecture: 1' Posté le Par Clément Etter

3 questions à: Prof. Reinier Schlingemann


Qu’est-ce que la rétinopathie diabétique et comment est-elle diagnostiquée ?

La rétinopathie diabétique est une maladie oculaire liée au diabète. Un taux de sucre sanguin anormal affecte notamment les vaisseaux de la rétine, ce qui entraîne des complications visuelles. La maladie ne provoque pas de symptômes au début. Il est donc important de réaliser un dépistage dès la découverte du diabète, puis une fois par an. Le Centre ophtalmiques Jules-Gonin de Rennaz réalise depuis une année un diagnostic à l’aide d’une technologie innovante. Cette dernière utilise l’intelligence artificielle et le deep learning, une méthode d’apprentissage automatique.

Comment fonctionne ce système de dépistage ?

Un appareil (l’IDx-DR) prend d’abord des photos de la rétine, dans le fond de l’œil. Un logiciel doté d’intelligence artificielle analyse ensuite ces images. Sur la base de milliers de photos, son algorithme détecte les troubles spécifiques liés à la rétinopathie diabétique, comme les hémorragies ou la présence d’un œdème. En lui fournissant les images de la rétine d’une personne diabétique, l’appareil propose un diagnostic précis en moins d’une minute. Elle peut déterminer, selon les cas, l’absence de maladie, la présence d’une rétinopathie diabétique à un stade minimal. Le diagnostic à renouveler après un an ou à un stade avancé (l’ophtalmologue prend alors en charge la maladie).

Quels sont les avantages de l’IDx-DR pour dépister la rétinopathie diabétique ?

Ce système, permettant de dépister la rétinopathie diabétique, est très fiable, rapide et hautement spécifique. Il détecte aussi – voire plus – efficacement les signes précurseurs de la maladie que les ophtalmologues et l’analyse se fait en temps réel. Le logiciel est autonome, très simple à utiliser et dispose d’un contrôle de qualité des photos. Au cours de son développement, l’appareil est passé à travers des protocoles très stricts et des essais cliniques afin de s’assurer qu’il fonctionnait avec des cas réels. À l’avenir, de nouveaux logiciels pourraient aider à diagnostiquer d’autres maladies de la rétine.

Nous avons modifié l’article original pour en faire une version web.

Cet article vous plaît? Découvrez les articles Bienvu!
Dernière modification le
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Afin de vous proposer le meilleur service possible, ce site utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation