Aller au contenu
Bienvu!

Que faire si mon enfant a quelque chose dans l’œil

Temps de lecture: 3' Posté le Par Esther Rich

Suivez le guide

Experte : Dre Nathalie Voide, médecin hospitalière à l’unité de strabologie et d’ophtalmologie pédiatrique de l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin

Un coup de vent a projeté une brindille, du sable ou un petit corps étranger sous la paupière de mon enfant

Dans une telle situation, l’enfant se plaint très vite. Il a alors tendance à fermer vite et fort son œil et a du mal à l’ouvrir. À chaque clignement, l’objet coincé sous la paupière supérieure égratigne la cornée. Que faire ?

  • Essayer de rincer l’œil avec du sérum physiologique ou à défaut avec de l’eau. Souvent, cela suffit à déloger le corps étranger.
  • Si l’œil reste rouge et que l’enfant continue à se plaindre, mieux vaut consulter. Parfois, des gouttes antibiotiques peuvent s’avérer nécessaires.
  • Attention, même si le corps étranger semble être parti mais que l’œil présente des sécrétions blanchâtres ou qu’il reste rouge, il convient de consulter.

Mon enfant s’est fait griffer l’œil par sa petite sœur ou un copain

L’effet de râpe sur la cornée est alors immédiat car la lésion a provoqué une ouverture sur celle-ci et la douleur est intense. Que faire ?

Consulter afin que l’ophtalmologue puisse voir l’étendue de la lésion. Si elle est petite, une bonne hydratation avec des larmes artificielles peut suffire. Si elle est plus étendue, des gouttes cicatrisantes et antibiotiques sont prescrites.

Ma enfant de deux ans s’est mis de la poudre à lessive ou de la crème pour le visage dans l’œil

Les éclaboussures de produits de nettoyage ou cosmétiques sont courantes chez les jeunes enfants. Que faire ?

Rincer l’œil le plus vite possible avec du sérum physiologique ou de l’eau afin de limiter le temps de contact avec la cornée. Selon l’origine acide ou basique du produit, il peut laisser des séquelles sur l’œil. Idéalement, il faudrait parvenir à savoir de quelle substance il s’agit afin d’orienter le médecin. Quoi qu’il en soit, comme ces produits peuvent créer des brûlures plus ou moins graves, il convient de consulter. L’ophtalmologue peut réaliser une analyse des larmes pour connaître l’acidité de la substance présente et soigner en conséquence. Des antibiotiques, et parfois des gouttes spécifiques aidant à régénérer les tissus endommagés, seront prescrits.

Nous avons modifié l’article original pour en faire une version web.

Cet article vous plaît? Découvrez les articles Bienvu!
Dernière modification le
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Afin de vous proposer le meilleur service possible, ce site utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation