Aller au contenu
Bienvu!

Les larmes

Temps de lecture: 4' Posté le Par Clémentine Fitaire

Les larmes constituent un système de nettoyage et de protection essentiel à l’œil et à la vision. Une composition anormale ou un mauvais écoulement peuvent indiquer un dysfonctionnement ou également une maladie.

Experte : Dre Florence Hoogewoud, médecin hospitalière à l’unité d’immuno-infectiologie oculaire de l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin

À quoi servent les larmes ?

Les larmes ont donc deux fonctions principales :

  • Éviter le dessèchement de la cornée en lui assurant une surface lisse et transparente qui permet une bonne qualité de vision.
  • Protéger l’œil des microparticules ou agents pathogènes potentiellement agressifs en les combattant et en les évacuant.

Composition d’une larme

  • La couche lipidique : produit par les glandes de Meibomius qui se trouvent à l’intérieur des paupières, ce film gras sert à ralentir l’évaporation des larmes.
  • La couche aqueuse : produite par les glandes lacrymales, elle est composée d’eau et également de protéines qui constituent une défense immunitaire pour la cornée.
  • La couche muqueuse ou mucineuse : produite par la conjonctive (membrane qui tapisse l’intérieur des paupières et le globe oculaire), cette couche permet une bonne adhérence et aussi une répartition uniforme du liquide lacrymal sur la cornée.

Œil sec, quand consulter ?

Un œil qui coule en permanence peut indiquer qu’un canal lacrymal est bouché. Mais le plus souvent, cela est paradoxalement le signe d’une sécheresse oculaire. En irritant la cornée, cette affection provoque une réaction réflexe de production de larmes.

La sécheresse de l’œil peut avoir de nombreuses causes : prise de certains médicaments, exposition à la pollution ou à la fumée de cigarette, utilisation prolongée d’écrans, diabète, allergies, etc. Certaines pathologies de l’œil ou de la paupière peuvent également en être à l’origine, comme le syndrome de Sjögren ou la blépharite, plus fréquente. Cette dernière, qui peut apparaître de manière isolée ou dans le cadre d’une rosacée, provoque une instabilité du film lacrymal.

À terme, l’assèchement de l’œil peut conduire à une détérioration de la cornée et donc impacter la qualité de la vision.

Le trajet des larmes

1. Le liquide lacrymal est produit par la glande lacrymale située sous la paupière.

2. Le liquide s’éparpille sur la surface de l’œil grâce à l’action des paupières.

3. Le liquide rejoint ensuite le sac lacrymal via les canalicules…

4. … puis est évacué dans le nez en suivant le canal lacrymonasal.

Schéma du trajet des larmes

Le saviez-vous ?

  • La production de larmes varie au cours de la journée. En effet, elle est plus faible pendant la nuit, ce qui explique pourquoi les yeux sont souvent secs le matin au réveil.
  • L’hydratation générale influe sur la production de larmes. En effet, ne pas boire suffisamment peut entraîner ou aggraver une sécheresse oculaire.
  • Les variations hormonales (grossesse, ménopause, etc) impactent la production de larmes.

L’œil produit chaque année 1 litre de larmes

Nous avons modifié l’article original pour en faire une version web.

Cet article vous plaît? Découvrez les articles Bienvu!
Dernière modification le
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Afin de vous proposer le meilleur service possible, ce site utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation