Aller au contenu
cataracte
Bienvu!

La chirurgie de la cataracte

Temps de lecture: 3' Posté le Par Clémentine Fitaire

Experte : Dre Aleksandra Petrovic, médecin à l’unité de cornée et au centre de chirurgie réfractive de l’hôpital ophtalmique jules-gonin

La cataracte est un processus naturel de vieillissement du cristallin, survenant généralement entre 60 et 70 ans. La chirurgie est le seul traitement reconnu permettant de restaurer la transparence des milieux intra-oculaires et donc d’améliorer l’acuité visuelle.

Les causes de la cataracte

À de rares exceptions près (cataracte congénitale), le cristallin (lentille ovale située derrière la couleur de l’œil) est parfaitement transparent à la naissance. Avec les années, il s’opacifie progressivement. La vision devient alors moins nette. Cette perte de transparence peut également être secondaire à la prise de certains médicaments (stéroïdes), à des pathologies oculaires (tumeur intraoculaire, uvéite, etc.), à des traumatismes ou à des causes générales, comme un diabète ou une dermatite atopique (eczéma) sévère.

Déroulement de l’opération de la cataracte

La chirurgie de la cataracte consiste alors à remplacer le cristallin opacifié par un implant artificiel transparent.

  1. Incision dans la cornée : sous anesthésie locale, incision de 1,8 à 3 mm dans la cornée.
  2. Ouverture de l’enveloppe du cristallin : injection d’un produit pour décoller le cristallin de son enveloppe.
  3. Retrait du cristallin : fragmentation et aspiration du cristallin par ultrasons.
  4. Pose de l’implant : introduction d’une lentille (ou implant) artificielle intraoculaire à la place du cristallin.
  5. Hydro-suture des berges (bords de l’incision) : injection d’eau afin de faire gonfler la cornée et souder les parois incisées.

15 minutes. La durée approximative de la chirurgie de la cataracte. Le retour à domicile est possible dans la journée.

Quel implant choisir pour l’opération de la cataracte?

  • Implants monofocaux : ils corrigent la vision sur une seule focale (distance) : de près, distance intermédiaire ou de loin. Ce sont donc les implants le plus fréquemment utilisés. Ils sont optiquement très satisfaisants mais impliquent de porter des lunettes pour les distances non corrigées.
  • Implants multifocaux (trifocaux) : ils corrigent la vision dans les trois distances et rendent la personne indépendante des lunettes. Un bémol toutefois : ils induisent une altération globale de la qualité de la vision et ne sont pas indiqués chez tous les patient-e-s.
  • Implants à profondeur de champ (EDOF) : ils offrent une vision satisfaisante de loin et à une distance intermédiaire. La personne doit encore porter des lunettes de lecture.
  • Implants toriques : ils corrigent l’astigmatisme cornéen.

Les implants trifocaux, à profondeur de champ et toriques, ne sont pas entièrement pris en charge par l’assurance maladie de base.

Dans les jours qui suivent l’opération de la cataracte

Nous vous recommandons de :

  • Ne pas vous frotter les yeux.
  • Ne pas mettre de l’eau du robinet dans l’œil opéré.
  • Dormir avec une coque de protection la nuit pendant une semaine.
  • Instiller les traitements post-opératoires comme prescrit.
  • Consulter sans attendre en cas de baisse de vision, rougeur ou douleur.

Écoutez ou téléchargez la version audio de l’article

Nous avons modifié l’article original pour en faire une version web.

Cet article vous plaît? Découvrez les articles Bienvu!
Dernière modification le
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Afin de vous proposer le meilleur service possible, ce site utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation