Aller au contenu
Infographie chirurgie réfractive au laser
Bienvu!

La chirurgie réfractive au laser

Temps de lecture: 5' Posté le Par Clémentine Fitaire

Experte : Dre Aleksandra Petrovic, médecin à l’unité de cornée et au centre de chirurgie réfractive de l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin

La chirurgie réfractive au laser (chirurgie photo-ablative) peut corriger un défaut optique de l’œil (trouble de la vision). Elle permet également de se passer de lunettes ou lentilles de contact. Afin de réaliser cette opération, il existe plusieurs techniques, chacune ayant ses propres indications et contre-indications.

Anatomie de la cornée

Pour qui ?

Les personnes souhaitant se libérer de leurs lunettes ou lentilles, pour des raisons esthétiques, de confort ou professionnelles. Cette technique est également pour les personnes intolérantes aux lentilles de contact.

Les spécialistes décident de l’éligibilité à la chirurgie réfractive après un examen préopératoire minutieux et également après avoir confirmé avec le ou la patiente que ses attentes sont conformes à ce que peut leur offrir la chirurgie. Certaines pathologies, comme une sécheresse oculaire sévère, un problème de surface oculaire, une cornée trop fine ou irrégulière, ainsi que certaines maladies auto-immunes sont des contre-indications à ces interventions.

Il existe principalement deux techniques de chirurgie laser cornéenne pour traiter un trouble réfractif (lire ci-contre). Elles bénéficient d’ailleurs toutes deux de plus de 20 ans de recul.

Déroulement de l’opération de la chirurgie réfractive au laser

La chirurgie laser réfractive est réalisée en ambulatoire, sous anesthésie locale à l’aide de gouttes de collyre anesthésiant. De ce fait, l’intervention ne provoque pas de douleur particulière et la récupération visuelle postopératoire est rapide.

Les techniques

Le LASIK (Laser-assisted in situ Keratomileusis)

Schéma LASIK

L’intervention

1. Le laser Femtolasik découpe tout d’abord un capot dans la cornée.

2. Par la suite, un second laser (Excimer) effectue un changement dans la courbure antérieure de la cornée (photo-ablation). Cela permet de traiter le trouble réfractif (myopie, hypermétropie, astigmatisme, presbytie).

3. Remise en place du capot cornéen en fin d’intervention.

Indications

Astigmatisme, hypermétropie, myopie ainsi que presbytie. Les amétropies sphériques sont traitables entre +5 et -10 dioptries et les astigmatismes jusqu’à 4 dioptries. Notons que le taux de satisfaction de cette chirurgie dépasse les 92 %.

Contre-indications

  • La pratique de certains sports de contact comme la boxe et le karaté. En effet, il y a un risque de dislocation du capot.
  • Les cornées trop fines (< 500 microns) ou irrégulières.

La photokératectomie réfractive (PRK)

Laser trans PRK

L’intervention

1. Le laser Trans-PRK retire l’épithélium (couche superficielle de la cornée).

2. Par la suite, le laser Excimer effectue un changement dans la courbure antérieure de la cornée (photo-ablation). Cela permet de traiter le trouble réfractif (myopie, astigmatisme, presbytie).

Indications

Myopies comprises entre -1 et -8 dioptries ainsi que les astigmatismes jusqu’à 4 dioptries. A noter que cette chirurgie connait ainsi un taux de satisfaction très élevé.

La PRK est indiquée dans certains cas où la cornée est trop fine ou irrégulière.

Contre-indication

Tous les patients avec difficultés de cicatrisation telles que les chéloïdes.

Coût de la chirurgie réfractive au laser

La chirurgie réfractive est considérée comme une opération esthétique ou de confort. De ce fait, elle n’est pas remboursée par l’assurance maladie de base (LAMal). Le forfait (entre CHF 1’700 et CHF 2’300 par œil) comprend l’examen préopératoire, l’opération et les contrôles postopératoires. Cependant, l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin offre des tarifs préférentiels aux assurés de plusieurs caisses.

Liste sur Opération des yeux au laser – Hôpital ophtalmique Jules-Gonin.

Le saviez-vous ?

La chirurgie réfractive au laser est ainsi l’une des chirurgies les plus pratiquées au monde (toutes spécialités confondues). Retrouvez également le témoignage d’Anne Montandon, chanteuse lyrique.

Nous avons modifié l’article original pour en faire une version web.

Cet article vous plaît? Découvrez les articles Bienvu!
Dernière modification le
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Afin de vous proposer le meilleur service possible, ce site utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation